Choisir sa gouttière : Alu, Zinc ou Plastique ?

Votre choix, quand il s’agit de remplacer une partie de vos gouttières et descentes, vous est souvent dicté par le type déjà posé sur la maison, surtout si vous devez réunir une nouvelle gouttière à une vieille. Ne réunissez jamais de l’aluminium à de l’acier ou à du cuivre, à cause de l’action électrolytique corrosive que ces métaux exercent les uns sur les autres. Si vous voulez remplacer toutes les gouttières ou en installer des neuves sur une nouvelle maison, libre à vous, alors, de choisir à votre guise.

Les gouttières d’acier se vendent galvanisées et finies à l’émail blanc. Les gouttières et descentes émaillées coûtent un peu plus cher. L’acier est le matériau le moins cher que vous puissiez acheter. Son seul désavantage est sa courte durée, si on le compare aux autres matériaux. La peinture prolonge la vie de l’acier. Ne peignez pas les gouttières et descentes galvanisées avant qu’elles ne vous aient servi au moins un an. La peinture s’écaillera sur l’acier galvanisé qu’on n’aura pas recouvert d’un apprêt spécial.

Les gouttières et descentes en cuivre sont habituellement installées par des couvreurs professionnels, puisque les joints doivent être soudés et non simplement attachés les uns aux autres. Les gouttières de cuivre résistent à la corrosion même si des fuites se produisent dans leurs joints soudés. Avec les années, le cuivre se patinera: il vaut mieux ne pas le peindre.

Les gouttières et descentes en aluminium se vendent émaillées blanc ou non finies. Elles se coupent sur mesure avec une scie à métaux à dents fines. Plus légères que l’acier et le cuivre, elles se manipulent beaucoup plus facilement. Elles résistent mieux que l’acier à la corrosion mais n’ont pas la même force. Une échelle appuyée contre elles peut les bosseler.

Les gouttières en plastique n’ont besoin d’aucun soin. Lorsque vous les installez, laissez du jeu pour qu’elles se dilatent sans se déformer. Un mastic spécial sert à relier leurs joints. Elles n’ont de métal que dans les joints.

Les architectes réclament souvent des gouttières en bois pour des raisons d’esthétique ou parce qu’elles peuvent être installées par un menuisier plutôt que par un couvreur.

Gouttière : L’installation

Si vous ne remplacez qu’une section de gouttière, mesurez les vieilles pièces d’un joint à l’autre, et établissez le nombre de longueurs nécessaires. Les gouttières se vendent en longueurs de 10′; certains fabricants en font de plus longues. Mesurez aussi la dimension de chaque raccord et comptez le nombre d’attaches ou de chevilles et de bagues qu’il vous faudra. Apportez chez le fournisseur de matériaux une section de l’ancienne gouttière pour en obtenir une autre du même genre.

Avant d’installer la nouvelle gouttière, faites un croquis du toit. Établissez combien de longueurs de 10′ et de raccords il vous faudra. Gardez en mémoire que vous devez poser un dispositif d’assemblage à chaque joint de jonction des sections et là où il y a un tuyau de décharge et des coins, et que vous devez installer une attache ou une bague à chaque 3′ de gouttière. Quelle qu’ait été votre vieille installation, voyez à poser une descente à tous les 35′ de gouttière. Des coudes de retrait sont nécessaires pour installer les descentes affleurant la maison. Il vous faut aussi un coude pour la base de la gouttière, afin d’éloigner l’eau de la maison (à moins que les descentes ne conduisent celle-ci à un puits sec).

Si vous planifiez bien votre travail, vous vous éviterez des pertes de matériaux, d’argent, et de nombreuses courses chez le fournisseur.

 

 

 

Articles récents

admin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *